S'endormir facilement grâce à l'auto-hypnose



Méditation et auto-hypnose utilisent la puissance du subconscient

Méditation et auto-hypnose sont des techniques différentes qui aboutissent à un même résultat :

Le cerveau se met dans un fonctionnement spécifique où l’on mesure des ondes Theta.


Le corps est dans une profonde relaxation.


L’esprit subconscient devient réceptif aux suggestions (hypnose) ou aux intentions (méditation).

La différence essentielle est que la méditation de pleine conscience ne poursuit pas d’objectif, que d’autres techniques de méditation proposent des intentions, et que l’auto-hypnose recherche un changement, la résolution d’un comportement indésirable ou un apprentissage vers un objectif.


Atteindre la stance de méditation ou la transe hypnotique est très facile. Un peu de pratique méditative permet à l’esprit de s’habituer à cet exercice, et l’habitude prise fait alors partie des capacités naturelles de l’esprit. Vous n’avez plus besoin de réapprendre à faire du vélo, n’est-ce pas ?


Délivrer une suggestion correcte l’est beaucoup moins : nous sommes habitués au langage, avec sa logique, ses constructions, ses négations, ses projections. Ceci est l’apanage du conscient, et le subconscient ne le comprend pas. Il faut donc utiliser d’autres outils pour délivrer à son subconscient les suggestions que l’on souhaite le voir suivre.


Les outils de la PNL (Programmation Neuro Linguistique) sont notamment appropriés pour délivrer des suggestions au subconscient (et les vendeurs l’ont bien compris qui se servent de cet outil puissant), mais ils ne suffisent pas toujours pour franchir les barrières vigilantes de notre esprit (nous n’achetons pas forcément tout ce que la publicité nous propose).


Il faut que les suggestions soient construites en direction des bénéfices attendus.


En auto-hypnose, c’est facile, car ce que vous formulez pour vous-même sera forcément en accord avec vos valeurs, vos objectifs et vos croyances.


Sans aller jusqu’à devenir un expert en PNL, formuler des suggestions « directes » est relativement facile.


Ce qu’il faut savoir :

  • Le subconscient comprend seulement les formules positives

  • Pour le subconscient, le présent est le seul univers. Passé et avenir y sont incorporés.

  • Pour le subconscient, l’imaginaire est tout à fait réel.

Un exemple d'auto-hypnose, utilisé pour s'endormir

Voici une méditation que j’ai proposée à mes participants de l’atelier de méditation. Elle est construite comme une auto-hypnose, et je vais vous en expliciter les différentes phases.


Son but est de vous aider à vous endormir.


Rappelez-vous que 95% des choses de votre vie sont pilotées par le subconscient. Si vous pratiquez cette auto-hypnose le matin, quand votre subconscient sait parfaitement que vous n’avez pas besoin de dormir, la probabilité que vous vous endormiez est inexistante. Vous resterez dans un état méditatif auquel vous êtes habitué, et dont vous sortirez à votre manière habituelle.


Si en revanche vous suivez cette auto-hypnose à un moment où vous avez sommeil, votre subconscient va suivre les suggestions car elles répondent à un besoin vital de votre organisme.


Vous allez donc vous endormir. Une fois dans le sommeil, votre subconscient gèrera celui-ci comme à son habitude, et vous amènera automatiquement au réveil, comme il le fait chaque nuit.


Je rappelle que la suggestion proposée ici est destinée à vous endormir. Elle ne concerne pas le fait de passer une bonne nuit sans interruption, réveil intempestif ou trop précoce.


Nous pouvons distinguer 7 étapes dans cette auto-hypnose (je pré-suppose que vous êtes confortablement dans votre lit, prêt à dormir) :

  1. Fermer les yeux

  2. Focaliser son attention sur la respiration, avec l’intention de se détendre : inspirer le calme, et expirer en évacuant les tensions et l’agitation. Répéter cela plusieurs fois. (3 à 5 fois)

  3. Apporter du calme et de la relaxation à chaque partie du corps, de la tête aux pieds. Visualisez chaque partie qui se détend. Vous pouvez entrer plus ou moins dans les détails, cela n’est pas très important.

  4. S’imaginer descendre 10 marches pour aller jusqu’à son jardin paisible (ou un autre lieu ressource, comme cet endroit que j’utilise dans mes séances, connu de vous seule, que j’appelle votre endroit spécial)
À chaque marche se dire « je deviens plus calme », ou « je me relaxe », ou « 10 fois plus calme/détendu/profondément ».

  5. Une fois en bas, vous êtes dans votre jardin paisible. Passez un moment à en faire le tour. Dans votre imagination, mettez-y des détails : plus vous rendrez la scène réelle, et plus votre subconscient sera enclin à en faire sa réalité. Vous êtes comme un magicien, mettez-y vos fleurs préférées, vos couleurs préférées, c’est la bonne saison pour chaque… Mettez-y des senteurs, des bruits d’oiseaux, d’insectes…
 Ressentez à quel point vous y êtes bien, la paix, le calme de ce jardin…

  6. Quelque part dans votre jardin, il y a la Porte du Sommeil. Lorsque vous l’ouvrez, elle vous mène à un endroit propice au sommeil. Dès que vous la franchissez pour entrer dans ce lieu, vous vous laissez tomber dans un bon sommeil profond et paisible.

  7. Réveil Cette phase fait normalement partie d’une auto-hypnose. Dans ce cas particulier, elle est omise, puisque le but est d’entrer dans le sommeil naturel, dont vous sortirez naturellement aussi.

Explications de l'auto-hypnose

L’étape 1 du processus forme l’accord que vous signifiez à votre esprit : entrer dans cette auto-hypnose. Je rappelle que votre subconscient vous protège et ne laissera pas faire d’hypnose sans accord.


L’étape 2 est celle où l’esprit entre en état d’hypnose. Rien de plus simple…


Les étapes 3 et 4 constituent des approfondissements à cet état d’hypnose.


L’étape 5 sollicite le subconscient, son imaginaire, sa capacité de visualisation. Elle le met dans une situation où va devenir réelle la possibilité de s’endormir, simplement parce qu’on va franchir une porte du sommeil.


L’étape 6 constitue la suggestion elle-même : franchir la porte du sommeil. Si l’endormissement n’est pas propice à l’heure où est pratiquée l’auto-hypnose, cela se traduira par une stance méditative, dont on sortira volontairement (étape 7).


Il ne vous reste plus qu’à pratiquer…

Comme la méditation, l’auto-hypnose nécessite une utilisation régulière : c’est comme un muscle qu’il ne faut pas laisser s’atrophier.

Vous pouvez aussi modifier les étapes 5 et 6 à votre gré. Vous ne risquez pas de vous tromper. Ce sont vos propres suggestions. Si vous ne les faites pas correctement, il ne se passera rien, vous ne risquez pas d’induire de choses indésirables, car votre esprit connait le sens de vos consignes.


Pour aller plus loin

À mon sens, la méditation que je pratique dans mon atelier quotidien est une excellente approche pour se familiariser avec l’auto-hypnose.

Si vous le souhaitez, vous pouvez vous y inscrire en cliquant ici.


Vous souhaitez en découvrir davantage sur la puissance du subconscient, et sur l’hypnothérapie ?

Découvrez ces deux guides en cliquant ici.


Eric Beaufils-Piraud | Eric Hypno Solutions

+34 651 963 118

  • Instagram Social Icon
  • Facebook Social Icon

© 2017-2020 by Eric Hypno Solutions