Boire de l'eau : un secret bien gardé


Le coronavirus et ses conséquences aura eu au moins un mérite : celui de nous rappeler l'importance d'une vie saine.

Au delà du Covid, des gestes barrières et du confinement, le stress observé pendant la pandémie et ses conséquences en termes d'anxiété, de dépression, de sommeil difficile, de violences et de séparations, de consommation d'alcool et de nourriture en excès, souligne l'urgence de soigner sa santé.

De quoi est faite cette vie saine ? Comment prend-on soin de sa santé, d'une façon naturelle, simple, sans recours à des substances qui, à la longue, sont autant de poisons qui se cumulent dans notre organisme ?

Notre corps a besoin de nutriments essentiels, et la vie moderne le prive bien souvent d'une quantité suffisante de ces nutriments, ou nous en fournit d'autres en excès par le biais de notre alimentation. Je me souviens de S.B., qui se nourrissait presque exclusivement de compléments alimentaires et de boissons "repas complet".

Dans cette série d'articles, qui seront aussi envoyés par mails, je vais passer en revue ces composants essentiels, trop souvent oubliés ou négligés, et qui sont cependant des clés fondamentales d'une bonne santé. Le premier de ces aliments, c'est l'eau.

Sans eau, pas de jus !

L'eau contribue à la bonne circulation de l'énergie dans le corps. Elle transporte l'oxygène et les nutriments aux cellules, par le sang, la lymphe et tous les fluides de l'organisme. Un manque d’eau se reflète par une mauvaise perfusion des organes et une mauvaise distribution des substances que ceux-ci sécrètent ou reçoivent.

Plus on perd de l'eau, plus la capacité physique diminue. Ainsi, une perte de liquide de 2% par rapport au poids du corps (1,5 litre pour un sujet de 70kg) réduit la capacité physique d'environ 20%. (1)

Lorsque la déshydratation atteint 4% du poids corporel, le handicap équivaut à 40%. Cela s'explique par la réduction du volume sanguin et donc une diminution du débit cardiaque et de la tension artérielle. Moins de sang parvient aux muscles, limitant ainsi leur capacité de travail. On se sent faible et fatigué. En même temps, la fréquence cardiaque augmente anormalement, pour compenser.

Cette déshydratation impacte également nos fonctions mentales (2), et cela dès une perte de 1% de la masse d'eau de notre corps : états d’humeur, temps de réaction volontaire, mémoire à court et long terme, attention, arithmétique, concentration, vigilance, etc...

Voici quelques-uns des problèmes de santé qui, selon le Dr Batmanghelidj (naturopathe), constituent des appels au secours d’un corps en manque d’eau : l’asthme et les allergies; les colites; la constipation; les hernies; l’arthrite; les maux de dos; les douleurs dans le cou; l’angine; les maux de tête; le stress et la dépression; l’hypertension; le cholestérol; l’obésité et le diabète; les crampes; des vertiges.

Je me souviens de cette déchirure musculaire qui m'a mis en incapacité de travail pendant 3 mois, causée par une hydratation insuffisante.

Cette déshydratation est causée par l'activité naturelle du corps : l'eau s'évacue par les urines, par la transpiration, par la respiration, et à l'occasion de stress. Même en dormant, le corps évacue environ 1 litre d'eau par nuit.

Buvez-vous suffisamment d'eau ?


Vous êtes peut-être comme je l'étais il y a quelque temps : je n'aimais pas l'eau.

Alors, pour boire suffisamment, je m'imaginais que boire du thé, du café, du vin, de la bière, un jus de fruit, du soda, me permettait d'absorber suffisamment de liquide pour m'hydrater correctement.

C'est une erreur !

Les gens croient qu’en buvant du thé, du café, de l’alcool et des boissons gazeuses, ils sont en train de consommer du liquide, donc de l'eau. Ce n’est pas faux. Mais quelle quantité de cette eau est absorbée, retenue et utilisée par le corps ? La réponse est qu’il n’y a pas une goutte de cette eau qui reste pendant assez longtemps dans la circulation afin d’être utilisée par les cellules, car toutes ces boissons contiennent des agents déshydratants (sucres, sels minéraux, diurétiques).

Ceux-ci débarrassent le corps de l’eau qui vient d’être absorbée, en plus d’une autre fraction provenant des réserves. Si ces boissons sont consommées fréquemment, le résultat final est, en effet, l’installation d’une déshydratation chronique.

Vous savez bien que l'alcool déshydrate, vous en avez fait l'expérience lorsque vous sortez d'un repas bien arrosé. Vous avez parfois remarqué que le café vous laisse la bouche sèche...

Le seul ingrédient qui a le pouvoir d'hydrater le corps, c'est l'eau - et je ne vous parle pas des apports caloriques de toutes ces boissons qui sont à elles seules une cause importante d'obésité.

Même l'eau gazeuse a des effets négatifs : elle augmente la production de ghréline, l'hormone de l'appétit.

C'est pourquoi il est VRAIMENT recommandé de boire beaucoup d'eau PURE.

La quantité varie selon les personnes, mais s'établit en moyenne à 2,5 l d'eau par jour.

Bien sûr lorsqu'il fait chaud, que vous faites de l'exercice, que vous rencontrez un certain stress, que vous vivez un deuil, ou toutes autres circonstances de la vie qui vont provoquer une plus grande déshydratation, il faut augmenter sensiblement cette consommation. Je me souviens, lors d'un chantier effectué dans le désert, avoir bu 7 litres d'eau en 2 heures

L'avantage, c'est que si vous buvez "trop" d'eau, celle-ci s'élimine naturellement, sans aucun danger, hormis le risque d'évacuer trop de sels minéraux.

On indique souvent aussi que notre alimentation contribue au besoin d'apport en eau. Cela est vrai, mais il faut considérer que cet apport se fait en même temps que des nutriments (sels minéraux et autres, aux effets diurétiques qui peuvent induire de la déshydratation).

Comment boire ?

Votre corps est comme une plante : si la terre est très sèche et que vous lui donnez une bonne quantité d’eau d’un coup sec, la terre n’absorbera pas bien l’eau. On doit arroser une plante très sèche lentement. Le corps a besoin de deux litres d’eau (8 verres) par jour. Il est recommandé de boire deux verres au lever, et un avant le petit déjeuner ainsi qu’avant les autres repas du jour. Le reste de la journée, il est préférable de boire l’eau en petites quantités. Il est donc recommandé de toujours avoir une bouteille d’eau à portée de main. Alors, est-ce que vous vous aimez assez pour répondre à l’un des plus grands besoins de votre corps?

Même si vous êtes sceptique quant à la possibilité d’une guérison plus rapide de vos problèmes physiques, vous n’avez rien à perdre et tout à gagner. Si vous ne buvez plus d’eau pure depuis plusieurs années, je vous suggère de lire le livre du Dr. Batmanghelidj ou de consulter votre médecin puisqu’il vous sera peut-être conseillé de boire de l’eau à un rythme différent de celui mentionné ci-dessus. De plus, le fait de satisfaire ce grand besoin vous poussera à répondre à vos besoins psychologiques puisqu’on ne peut changer le corps physique sans affecter les corps émotionnel et mental (Lise Bourbeau).


Et si je n'aime pas l'eau ?


J'obtiens très fréquemment cette réponse lorsque j'encourage mes clients à boire de l'eau, pour maigrir, arrêter de fumer, ou autre...


Alors j'ai décidé de créer un enregistrement d'hypnose guidée qui va reprogrammer votre cerveau et lui faire hautement apprécier cet élixir de santé. Il est encore en gestation, mais en le pré-commandant maintenant, vous bénéficierez d'un tarif ultra compétitif et le fichier vous sera délivré par email. Attention, le jour de sa sortie, le tarif de précommande ne sera plus disponible...


Notes :

(1) Institute of Medicine (IOM). Dietary Reference Intakes for Water, Potassium, Sodium, Chloride, and Sulfate. Washington, DC: National Academies Press,2004

(2) Gopinathan PM, Pichan G, Sharma VM. Role of dehydration in heat stress-induced variations in mental performance. Arch Env Health. 1998;43:15–7. Lieberman HR. Hydration and Cognition: A Critical Review and Recommendations for Future Research. J Am CollNutr. 2007;26:S555-61.


6 vues