Le secret pour réussir enfin à maigrir


Vous avez déjà fait toutes sortes de régimes, et vous n'arrivez pas à perdre du poids. Vous faites aussi des efforts pour faire davantage d'exercice, et c'est pareil, les résultats ne sont pas là. Les années passent, et le chiffre de la balance monte inexorablement.

Toutes celles et ceux qui viennent en consultation pour perdre du poids ont souvent fait ce constat.

Il ne sert à rien de recommencer avec un autre régime : si vous faites ce que vous avez toujours fait, vous obtiendrez ce que vous avez toujours obtenu.

Il faut donc faire différemment.

Une étude américaine récente a montré que 31% des personnes interrogées pensent que cette barrière vient d'un manque d'exercice, 26% que cela vient de la nourriture, 17% du coût que cela représente, et 12% que c'est le manque de temps.

Seulement 10% savent que le bien-être émotionnel est un facteur essentiel.

Si on veut perdre du poids à long terme, il ne suffit pas de réfléchir à ce que l'on mange, mais aussi comprendre pourquoi on le mange.

Plus facile à dire qu'à faire ?

Diane Robinson, docteur en neuropsychologie et directrice du programme de médecine holistique de Orlando Health, souligne : "La plupart des gens se concentrent presque entièrement sur l'aspect physique de la perte de poids, tel que le régime et l'exercice. Or il y a une composante émotionnelle très forte que les gens ignorent et qui peut très rapidement saboter leurs efforts."

Le secret pour réussir à maigrir ? Et si c'était dans votre tête ?

Depuis notre plus jeune âge on est attaché émotionnellement à la nourriture (bonbons, récompenses, célébrations...).

Nous sommes conditionnés à utiliser la nourriture non seulement pour notre alimentation, mais aussi pour le confort.

La nourriture plaisir (notamment le sucre) déclenche l'afflux de dopamine dans le cerveau, au même titre que la caféine, la cocaïne, les méthamphétamines, ou même le sexe.

On se sent bien chaque fois que ce processus est activé.

Cela n'est pas mauvais en soi, mais quand on commence à mettre la nourriture comme composant principal de gestion des frustrations, stress et autres, cela pose problème.

La recherche a démontré un lien entre le stress, l'anxiété, la dépression et le surpoids. Nous sommes nombreux à compenser les journées difficiles au boulot, ou les mauvaises nouvelles, ou les moments difficiles, par quelques biscuits, une glace ou un verre. "À une époque mon travail était très stressant, et la première chose que je faisais en rentrant chez moi le soir était de me prendre un apéritif. C'était ma manière de me calmer et de me détendre."

Pour réussir à perdre du poids, il faut faire différemment.

Avant tout, il faut changer votre façon de gérer vos émotions, votre stress et votre anxiété. Une fois libérée de cela, cela change tout.

Comme me le confirmait Murielle : "Les charges émotionnelles du passé sont derrière moi, et je me sens tellement plus légère tant psychologiquement que physiquement. Ma relation avec la nourriture est saine maintenant".

4 séances d'hypnothérapie nous ont suffit pour rétablir cet équilibre. "J'ai tellement appris sur moi-même", poursuit Murielle, "la nourriture, les kilos émotionnels... Ma culpabilité envers la nourriture s'est envolée, je n'y pense plus. Je suis vraiment étonnée de tout ce bien-être."

Et voici 3 conseils que je vous propose pour vous aider à identifier ces connexions émotionnelles avec la nourriture que vous avez peut-être : - Tenez un journal dans lequel vous notez ce que vous mangez et votre humeur. Identifiez des schémas qui se répètent. - Notez les nourritures qui vous font du bien, et écrivez les raisons pour lesquelles vous les mangez. Sont-elles liés à des souvenirs, ou en avez vous envie pour faire face à du stress ? - Avant de manger quoi que ce soit, posez-vous la question : Est-ce que je mange parce que j'ai faim ? Si la réponse est non, identifiez quelle est votre motivation.

Le but c'est "Il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger" (Molière, l'Avare - Socrate). En retirant la dimension émotionnelle, la nourriture redevient un simple aliment.

Mais ce n'est pas toujours facile. N'hésitez pas à demander de l'aide ! On n'hésite pas à s'inscrire à la gym ou solliciter les conseils d'un nutritionniste.

Et pourquoi pas un thérapeute ? Si vous n'avez pas encore réussi à retrouver votre silhouette, il est peut-être temps de s'occuper de vos émotions.

Je vous invite dans ce cas à réserver avec moi une consultation gratuite et sans aucun engagement. Cela vous permettra de faire le point et d'estimer comment nous pouvons travailler ensemble pour qu'enfin vous puissiez maigrir.

14 vues