Comment stress et anxiété détruisent votre bonheur

Mis à jour : août 10



Vous êtes comme moi : les événements de la vie extérieure ou intérieure (émotions) apportent leur lot de stress et d’anxiété.


QUELQUEFOIS, JE PARS AU 1/4 DE TOUR.


Pas vous ? Et après « ça tourne en boucle dans ma tête ». Impossible de goûter au bonheur dans ce cas.


C'EST FLIPPANT, N'EST-CE PAS ?


Et parfois, cela nous atteint encore plus et ce stress et ces anxiétés deviennent pathologiques, et nous pourrissent la vie, apportant avec elles de la dépression et autres maladies.


MAIS ON PEUT ÉCHAPPER À CE CERCLE VICIEUX.


Vous comme moi !


Imaginez de pouvoir vivre tranquillement, sans réactions exagérées à ces événements inévitables… C’est formidable : vous pouvez le faire.


Tout simplement parce qu'en connaissant mieux les fonctionnements que vous avez en réponse au stress et à l'anxiété, vous serez plus à même de contrôler votre vie.


Pour cela, je voudrais déjà vous expliquer le fonctionnement de notre cerveau, pour comprendre l’enchaînement de nos réactions. Le dessin ci-dessus est le schéma qui sert à ces explications.


C’est notre « cerveau analytique » qui est branché sur le monde extérieur et sur le monde intérieur. Il perçoit les informations via nos sens : ouïe, vue, sensations physiques, odorat, mouvement…


Ces informations sont traitées et mises en forme dans le cortex préfrontal (une sorte de processeur informatique). De là, elles sont envoyées (flèche rouge) au « cerveau réactif », l’amygdale.


Que fait l’amygdale ? Il s’occupe de plusieurs actions. La plus essentielle de toutes, c’est une sorte de radar, qui surveille en permanence ces informations. Il ne s’arrête JAMAIS.


Une autre action de l'amygdale consiste à vérifier comme une sorte de contrôleur du radar si il y a une menace dans ces informations qui arrivent.


3 cas se présentent :

  • C’est une information non menaçante. Elle est renvoyée au cortex préfrontal qui va la faire suivre à l’hippocampe (flèches vertes), et organiser une réponse à ces informations.

  • C’est une information légèrement menaçante (pas d’urgence). Elle est envoyée à l’hippocampe (flèche orange) par le biais du sommeil paradoxal et des rêves. L’hippocampe est le siège de la mémoire (une sorte de disque dur), il mémorise ainsi directement les informations non menaçantes du premier cas, et indirectement (après les rêves) les informations faiblement menaçantes.

  • C’est une information très menaçante. Le « contrôleur radar » déclenche instantanément la réaction « attaque ou fuite » (fight or flight) - flèche brune sur le schéma. Cette réaction contient aussi des signaux qui débranchent le cerveau analytique et provoquent divers processus physiologiques (digestion arrêtée, rythme cardiaque accéléré…). C’est le temps de l’action ! 
La mémorisation de cet événement sera faite directement à l’intérieur de l’amygdale : ces souvenirs sont ajoutés à la liste des menaces du « contrôleur radar » qui va désormais les surveiller dans le futur.
 Si le contrôleur estime qu’une telle menace arrive dans le futur, il déclenche immédiatement la réaction et il est impossible de l’arrêter.


Alors maintenant que vous connaissez mieux ces mécanismes du stress et de l’anxiété, vous pourrez plus facilement les gérer, et même les contrôler.


Apprenez en davantage en participant à la conférence gratuite Comment se protéger du stress et de l'anxiété. C'est le 27 août prochain, et pour s'inscrire, c'est ici


Vous pouvez même télécharger gratuitement des outils anti-stress gratuits que je mets à votre disposition pour que vous puissiez mieux goûter le bonheur.

Eric Beaufils-Piraud | Eric Hypno Solutions

+34 651 963 118

  • Instagram Social Icon
  • Facebook Social Icon

© 2017-2020 by Eric Hypno Solutions